Logo I.S.C.C.
Magasine des jeux en ligne
JV >> Test rétro gaming >> Le Parrain

Test Le Parrain


2006 | PSP

Pour son portage sur PlayStation Portable, Marlon Brando et toute se clique débarquent dans une aventure tronquée finalement très différente de celle déjà parcourue sur consoles de salon. Quelles sont au final les vraies nouveautés de cette version très spéciale ? La réponse dans ce test…

Par 1, c'est un Hole-In-One !

Quoi de mieux qu'un joli et pompeux jeu de mot pour commencer le test d'un jeu certes joli, mais tout aussi pompeux ? Il est question dans cet écrit de ce curieux produit nommé Le Parrain : Mob Wars sur PlayStation Portable. Quelle est cette appellation Mob Wars ? Et bien elle n'est rien de moins que la grande nouveauté de cette nouvelle version du jeu original. Basé sur le film culte de Francis Ford Coppola, Le Parrain nous propose de revivre l'histoire de la famille Corleone du point de vue d'un de ses membres les plus loyaux, bien entendu ignoré dans le film. Sur consoles de salon, le jeu consistait à un GTA-like mafieux plutôt amusant ou les casses, cambriolages, explosions de coffres et autres courses-poursuites avec la flicaille étaient courants. Sur PSP, il n'en est rien. Car EA à fait la plus grosse erreur de l'année : ils ont supprimés le mode libre !

Screen le parrain

Terminé la liberté d'action. Désormais, vous n'assistez qu'à une succession de missions et de scènes cinématiques au passage très jolies mettant toutes les possibilités graphiques de la console en avant. De très rares petits lags se sont fait ressentir, mais rien de vraiment grave. Non, le problème est que déjà à l'époque, le scénario n'était pas très folichon. La faute à des missions qui se veulent dirigistes, simples mais surtout beaucoup trop axées sur celles du film, sans les influencer d'un poil, pour susciter un minimum d'intérêt. Si encore le joueur avait la possibilité de rejouer certaines scènes cultes… Mais celles-ci ne seront présentes que lors des cinématiques. Laissant votre grade de bonne à tout faire se charger du reste. On plie donc le jeu très rapidement, autour de la demi dizaine d'heure pour les plus rapides. Reste le nouveau mode de jeu : Mob Wars…

La stratégie pour les nuls ?

Les missions de Mob Wars se déroulent en parallèle avec celles du scénario principal. Quand bon lui semble, le joueur peut passer d'un mode à l'autre ou rester sur le même mode des heures durant sans aucune contrainte. Aussi, les statistiques du personnages restent les mêmes. En fait, Mob Wars n'est la que pour palier à l'absence du mode libre. Il sera question de recruter des gangsters (qui ne servent en fait qu'à donner des ordres à son personnage principal) pour prendre des territoires neutres ou ennemis. Cela se joue en tour par tour et après avoir pioché quelques cartes d'action (permettant quelques malus et bonus divers, comme la capture des cartes d'un ennemi ou la baisse du moral de celui-ci), il sera question des mêmes missions que l'on retrouvait dans le jeu sur consoles de salon. Sauf qu'ici le joueur est téléporté à quelques mètres de l'objectif à racketter. Ce qui renforce l'impression de vite fait, mal fait. Plusieurs choses viennent aussi mettre en péril le plaisir de jeu à commencer par la barre de vendetta des familles adverses qui trouve rapidement une certaine grandeur et rend les restaurants et autres bars à hôtesses assez impénétrables sans un haut niveau, puisque affublés d'une bonne vingtaine d'ennemis armés jusque aux dents. Un conseil donc : Mob Wars devrat être joué une fois le mode scénario fini pour moins de frustration.

La stratégie n'est pas très poussée. Déplacer des pions, tirer des cartes, prendre des territoires…. On est loin de certains grands jeux de stratégie d'ailleurs disponibles sur la même console. Rien de tactique, tout dans le bourrinage (à petite dose tout de même) et dans la chance. Gagnez le scénario du jeu et Mob Wars ne sera qu'une formalité. Le plaisir de jeu ? Très rare, voir inexistant. Quel gâchis ! Reste un mode principal plutôt sympathique qui même si il se voit gravement censuré de sa plus grand qualité, n'en est pas moins très amusant pour les nouveaux joueurs. Mais si vous possédez une console de salon, vous savez ce qu'il vous reste à faire…