Logo I.S.C.C.
Magasine des jeux en ligne
JV >> Test rétro gaming >> Mission pas possible

Impossible Mission


2009 | PSP

Votre mission, si vous l'acceptez, sera de retrouver un bien ancien jeu dans une version remaniée sur les consoles portables actuelles. Mélange avoué de plates-formes et de puzzles, Impossible Mission ne se base aucunement sur la série télévisée tant connue mais tente cependant d'en atteindre le niveau. Pari réussi ? Voyez plutôt avec le test complet disponible ci-dessous…

Le Commodore 64, un amour de jeunesse !

Les petits gars d'Epyx reprennent pour le meilleur et pour le pire un vieux jeu datant de 25 années. C'était sur le Commodore 64, un ordinateur que les moins de 15 ans ne peuvent pas connaître, sauf si leurs parents font quelques brocantes. Une machine incroyable qui nous a donné des jeux aussi cultes que Bomberjack, BoulderDash et j'en passe des meilleurs ! A cette époque, les scénarios de jeu existaient que trop peu. Généralement, on plaçait seulement un personnage dans une situation et il revenait au joueur de l'aider dans sa quête du bien très classique et linéaire. Impossible Mission ne déroge pas à la règle.

Dans ce remake, tout est tellement respectueux du jeu originel que le peu de choses nouvelles fait excessivement kitsch. Que ce soit l'habillage, genre "espion du dimanche" ou les lunettes du type qui ornent le menu principal et la boite du jeu. Il y a aussi le choix du héros : un gars ressemblant énormément à Keanu Reeves, une fille (forcément jolie) et un robot, pour ceux qui voudraient vraiment être sûr de ne voir transparaître aucun sentiment lors de leurs parties. Trois modes de jeux sont aussi disponibles. Le classique, forcément bien moche pour l'époque actuelle mais tellement nostalgique, le nouveau (d'ailleurs magnifiquement nommé "Noveau" dans la version française par ailleurs exécrable) et une combinaison des deux qui fait plus office de gadget que de vrai mode de jeu. Vous aurez les décors remasterisés mais un personnage en deux couleurs. Marrant.

La partie commence et là, vous vous surprenez à pouffer de rire. En effet, une étrange voix complètement synthétisée vous crie un truc incompréhensible. Disons que le méchant n'est pas content. Ne tournons pas autour du pot, allons à l'essentiel : nous non plus !

Déjà ennuyant à l'époque…

Le but du jeu est plutôt simple. Vous êtes le héros et devez parcourir plusieurs salles de couleurs différentes. Pour ce faire, vous prendrez un grand ascenseur à travers toute la carte. Chaque étage mènera (ou non) à une ou plusieurs salles qui s'afficheront au fil de votre exploration sur le radar. Chaque salle fait la taille de l'écran de jeu. Ni plus, ni moins. Chacune a son lot de plates-formes, de petits ascenseurs et de robots tueurs. Aussi, plusieurs objets tels que des armoires, des lecteurs de bandes magnétiques et autres sympathiques cachettes de documents secrets sont parsemés ici et là. A savoir qu'à chaque nouvelle partie, les emplacements de tout ce beau monde sont réinitialisés et reformés de façon totalement aléatoire.

Une fois entré, le héros peut alors sauter de façon totalement ridicule par-dessus des obstacles et des robots pour ensuite utiliser les ascenseurs. C'est tout. Le but étant de collecter en fouillant dans les divers meubles disponibles quelques pièces de puzzles. Il est aussi possible de trouver des codes d'activation permettant soit de stopper les robots pendant quelques secondes et ainsi de les rendre inoffensifs, soit de réinitialiser la position des ascenseurs. Pour ce faire, il suffira de se rendre à l'ordinateur mis à disposition dans chaque salle. Pratique le système de sécurité !

Une fois collectées, les pièces de Puzzle de couleurs différentes devront être, via l'interface conçue spécialement à cet effet, mélangées, changées de couleurs, tournées, pivotées, afin qu'elles puissent s'emboîter et ne faire qu'une. Le problème étant que ces puzzles ne représentent absolument rien et que les résoudre tient plus de la chance et d'une certaine patience (afin de tester toutes les combinaisons possibles) que de la logique. Déjà, à l'époque, cela posait déjà problème. Mais en 1983, il ne se faisait pas meilleur jeu d'action/puzzle. Impossible Mission était le seul.

Aujourd'hui il en est tout autrement et l'idée de ressortir cette vieillerie, aussi honorable soit-elle, est gâchée par un manque réel de soin apporté au jeu. Rien n'a changé, ni les défauts, ni les longueurs. Aussi, tout ce qui a été ajouté est une preuve réelle de mauvais goût. Les décors sont excessivement ternes, les effets sonores pauvres et les musiques complètement abrutissantes.

Ajoutez à cela un jeu vendu autour de 30 € et vous obtenez un titre excessivement cher dont le principal défaut est l'ennui. Vous comprendrez aisément qu'on ne vous conseille absolument pas de mettre la main sur cet Impossible Mission qui ne ferait même pas plaisir à un nostalgique. Celui-ci étant assez malin pour jouer à la version originelle qui a l'ancienneté pour excuser ses défauts et une presque gratuité pour corriger son manque d'intérêt sur le long terme. A éviter !