Logo I.S.C.C.
Magasine des jeux en ligne
JV >> Test rétro gaming >> Mind Quizz

Hot Brain


2007 | PSP

De nombreuses personnes, parfois mal renseignées, pensent que les jeux abêtissent les joueurs. Mais c’était sans compter sur l’intervention de Midway qui a développé un jeu du genre ‘entraînement cérébral’ représenté seulement jusque là sur PSP par Mind Quizz. Même si le concept est loin d’être nouveau puisqu’il est fort exploité sur les consoles de Nintendo, il est bon de se pencher sur cet opus intitulé Hot Brain. Ce dernier parviendra-t-il à se faire adopter par de nombreux joueurs ? C’est ce que vous saurez en lisant le test ci-dessous.

Neurones déconnectés

Le professeur Ed Warner (doublé par Fred Willard) travaille au Hot Brain Institute pour essayer de comprendre les mécanismes de notre cerveau. Evidemment le jeu n’expliquera pas tout dans le détail et se contentera plutôt de mettre en scène quelques phases qui permettront à notre savant fou de donner quelques informations utiles sur le cerveau en général. De quoi pouvoir étaler par la suite sa culture générale lors d’un repas par exemple. Même si ces informations sont assez intéressantes, il ne faut pas oublier que Hot Brain permet d’améliorer ses capacités cérébrales. Pour cela, il propose de participer à cinq activités différentes (logique, mémoire, mathématiques, langage et concentration) composées chacune de trois épreuves pour drainer de plus gros flux de sang jusqu’au cerveau. Le fait de « faire chauffer la cervelle » permet non seulement de s’améliorer dans les activités déjà citées, mais aussi d’éviter quelques dysfonctionnements, de stimuler sa créativité voire même de devenir plus intelligent. Voilà un jeu qui devrait faire plaisir aux parents. Néanmoins, si la théorie semble plutôt bien rodée, il reste tout de même à vérifier si la pratique s’avère tout aussi satisfaisante et alléchante.

Une cervelle en or

Tout commence bien avec un menu clair et simple qui permet de s’entraîner, de se tester, de suivre l’évolution de la température de sa cervelle, de régler quelques options et enfin de réfléchir avec un ami possédant lui aussi un exemplaire du jeu. Seulement voilà, cette bonne impression ne sera que de courte durée puisqu’il suffira d’enchaîner quelques parties en mode entraînement pour s’apercevoir que le menu a été vraiment mal pensé. Une fois que l’on passe sur l’une des quinze épreuves disponibles, on se rend compte qu’il faut repasser par le menu principal pour pouvoir enchaîner sur une deuxième. Après quelques parties ceci a le don de véritablement agacer le joueur qui perd un temps fou à sélectionner le mode, puis l’activité, puis l’épreuve et enfin le mode de difficulté. Au final on passe plus de temps à naviguer dans les menus qu’à s’entraîner. Pour continuer avec les points négatifs, il est bon de noter qu’il n’est possible de jouer en mode de difficulté ‘moyen’ qu’après avoir rempli tous les succès du mode ‘facile’. Le système est identique pour le passage du ‘moyen’ au ‘difficile’. Même si certains y verront là l’opportunité de progresser petit à petit, les plus vifs d’esprits regretteront de ne pas intensifier immédiatement l’entraînement. Un point discutable qui partagera certainement les joueurs.

Exemple


Au feu !

Malgré tout, le soft est loin d’être mauvais puisque le mode ‘tester’ permet de lancer toute une batterie d’épreuves (une choisie aléatoirement dans chaque activité) pour découvrir si notre cervelle est bien en ébullition. Pour que ce programme soit vraiment efficace il est nécessaire d’y jouer régulièrement. C’est pour cela que les développeurs ont eu la bonne idée d’insérer un graphique donnant le degré de chauffe de la cervelle à une date donnée. Pratique, il permettra surtout de surveiller l’évolution de sa matière grise. Notons d’ailleurs que le mode multijoueurs permet d’affronter un ami ou de surmonter les épreuves en coopérant avec lui. Au niveau du gameplay, rien de plus simple. Seules les quatre boutons : croix, rond, carré et triangle, sont utilisés puisqu’il s’agit à chaque fois de répondre à des questions à choix multiples. Ceci permet de prendre rapidement le jeu en main et d’en comprendre le comportement très rapidement, surtout que tout est parfaitement bien expliqué et détaillé. Ajoutons à cela une interface graphique des plus correctes avec des animations vraiment bien faites et vous obtenez un jeu qui regorge de bons points. Seulement, tout n’est pas si idéal que ça. Même si la durée de vie semble illimitée, il faut préciser que les épreuves s’enchaînent et finissent par se ressembler. Le jeu est répétitif et le plus souvent la majorité des personnes intéressées par le titre n’y joueront pas plus de quinze minutes par jour. La répétitivité et l’impression de déjà-vu font alors place à l’ennui… Mais pour 30 euros, les plus spirituels d’entre-nous pourraient bien se laisser tenter.